Les Fêtes approchent ! Pensez aux cartes cadeaux de la Bulle !

Anahi a testé pour vous… le Kundalini Yoga

Bonjour, bonjour les yogis !

Vous me reconnaissez ? Je suis Anahi, le Lutin de la Bulle. Si, si, Lutin, c’est mon métier.

Vous m’avez sûrement déjà aperçue à la Bulle ou contactée par mail ou par téléphone. Je suis celle qui s’occupe de vous, qui bichonne le studio et tous ceux qui le fréquentent.

Je ne suis pas prof de yoga mais je le pratique depuis quelques années. J’aime changer de style au gré de mon humeur et de ma motivation, mi-dilettante, mi-exploratrice, parfois courageuse, pas toujours téméraire. Je n’ai pas fait sanskrit en LV2, j’ai les muscles en guimauve, l’équilibre d’un culbuto et le Guerrier II est ma posture la moins préférée.

Bref, je suis comme vous et avec la série que cet article inaugure, je vous propose de goûter chaque semaine un des cours aux noms étranges de la Bulle et vous servir de guide dans cette petite oasis de bien-être.

 

Allez, c’est parti ! J’enfile mon legging d’explorateur, j’attrape mon tapis et cette semaine, je file tester pour vous… le Kundalini Yoga.

 

Il y a quelques mois, si vous m’aviez demandé ce que m’évoquait le Kundalini, j’aurais peut-être pensé qu’une nouvelle sorte de pâtes passionnait les foodista ou qu’un jouet kawaii faisait des ravages dans les cours de récré.

Même après quelques temps à la Bulle, j’avais encore du mal à cerner ce type de yoga qui ne se laisse pas décrire facilement. Il a la réputation d’être un yoga très spirituel, très puissant, énergétique. D’accord, mais qu’est-ce que ça veut dire ? Comment se passe un cours ? Est-ce que ça fait du bien ? Est-ce que ça plairait à quelqu’un qui n’a jamais fait de yoga ?

(Pour une plus brève description, allez voir ici )

 

La découverte d’un yoga intense, complet et introspectif

Ce jour-là, nous sommes trois, un jeune homme qui vient prendre son tout premier cours de yoga et une jeune femme déjà convaincue par le Kundalini. Elle me dit que l’aspect très complet du Kundalini lui fait du bien. Même dans un cours adapté à un format court d’une heure, on aborde la plupart des “techniques” traditionnelles du yoga : les postures (asanas), la respiration (pranayama), la méditation et la relaxation mais aussi les mantras (les formules chantées ou récitées) et un mudra (une position symbolique des mains).

Valérie nous explique qu’il s’agit d’un yoga très puissant, très énergétique, très complet. On pratique les yeux fermés, mais oui, vous avez le droit d’ouvrir les yeux entre deux exercices, ne serait-ce que pour vous replacer sur le tapis avant d’aller vous cogner quelque part. Après une courte méditation pour se recentrer, nos respirations commencent à s’allonger, on se concentre.

 

Du souffle et du rythme

En Kundalini peut-être plus encore que dans les autres styles de yoga, on ne force pas son corps, c’est plutôt lui qui nous entraîne. Pratiquer les yeux fermés permet de tout sentir “de l’intérieur”. Chaque séquence du cours est avant tout un exercice de respiration rythmé et accompagné du mouvement et ce rythme nous donne de l’élan. Allongé sur le dos, on monte et on descend nos jambes vers la posture de la Charrue avec un souffle de plus en plus rapide, puis on se lève jambes tendues et on s’accroupit en Grenouille 26 fois de suite. Au bout de quelques répétitions, je sens mes muscles brûler, la tête plus légère, comme si j’étais en train de danser. Les yeux fermés, j’ai l’impression d’aller très vite, de ne plus pouvoir m’arrêter. Quand mon corps s’immobilise, je ressens plein de choses, ça picote, ça fourmille, ça tourne, ça s’étire, ça pétille. Et ça brûle aussi un peu.

Je m’attends à me sentir lourde et à engourdie lors de la relaxation finale en Savasana mais non, au contraire. Je me sens éveillée, énergique et en pleine possession de mon corps. Je suis presque un peu frustrée de ne pas avoir cette sensation de gravité et d’abandon que j’adore à la fin des cours.

 

L’avis du Lutin 

Pour résumer, j’ai vraiment été surprise par le Kundalini. J’ai senti mon corps travailler d’une manière différente, plus profondément et plus intensément que dans d’autres types de yoga. De belles courbatures me le rappellent toute la journée du lendemain : travailler les yeux fermés en se concentrant vraiment sur le rythme et le souffle change vraiment tout.

Est-ce que je vous recommande le Kundalini ? Définitivement oui. Que vous soyez yogi débutant ou confirmé, je vous conseille d’essayer au moins une fois, ne serait-ce que pour vous rendre compte de la puissance de votre respiration et vous ancrer dans votre pratique. Laissez-vous aller à chanter un mantra à plein poumons et l’écouter résonner dans la pièce ou à suivre votre corps emporté par son propre tempo. Vous vivrez là un belle expérience de lâcher-prise.

Vous voulez essayer ?

Cours chaque semaine : réservez ici !

Mardi 11h-12h et mercredi 7h30-8h30

 

 

1 commentaire

  1. knive Danmark sur 13 août 2018 à 13 h 43 min

    Τouⅽhe. Outstanding arguments. Keep up the grеat work.

Laissez un commentaire